Contrôles impératifs

Les contrôles usuels sur une G40 prennent une importance non négligeable car un défaut d’huile peut, par exemple, engendrer une usure prématurée du compresseur.

Mais avant d’avoir le nez sous le capot, prenez le temps de regarder la carte grise, vérifiez que vous avez bien une G40 originale, car il existe quelques ventes occasionnelles de Polos à moteur de G40, qui bien entendu ne sont pas légales du point de vue routier. Vérifiez donc que vous avez bel et bien affaire à une G40 type mines 87CPY2 ou 87CPY2K pour les modèles catalysés. Les Polos d’origines suisses et allemandes sont toutes catalysées. Les françaises ne le sont pas, sauf quelques rares modèles parmi les derniers millésimes. Les différences entre Polo classique et Polo G40 sont énumérées dans la partie Documentation du menu « La Polo G40 ». Les allemandes et les suisses ont des antibrouillards, un volant cuir, une prise d’analyse de gaz au collecteur d’échappement, elles sont frappées 86C et non 87C, un range cassettes également et des phares réglables.

Discutez et faites parler votre vendeur, demandez-lui l’historique de la voiture, les factures ou carnet éventuel, qui ne seront qu’indicatifs sur l’état actuel de la voiture mais qui peuvent vous fournir certains renseignements. Essayez de bien cerner votre vendeur, parlez-lui de la pluie et du beau temps, de ses loisirs, de ses activités, sa personnalité vous en dira long sur la voiture que vous allez peut-être lui acheter. Voyez si il connait bien son affaire ou pas du tout. Vous pouvez aussi essayer de contacter l’ancien propriétaire.

CA00

Sous le capot vérifiez bien sûr les niveaux d’eau, huile et frein et regardez la couleur de l’huile. Si elle est trop noire et sèche, avec des particules métalliques, ce n’est pas un bon présage, cela signifie qu’il a sauter une vidange que le G n’apprécie pas.

Listez les remarques du contrôle technique, contrôlez les amortisseurs, la ligne d’échappement, la direction à l’arrêt, le passage de vitesses à l’arrêt. Regardez l’état du filtre à air, très révélateur. Voyez si le compartiment batterie n’est pas attaqué par la rouille, cela arrive souvent sur les Polos, suite à une réaction d’oxydoréduction entre la masse de la batterie et l’eau de la pluie infiltrée. Regardez les passages de roues, cherchez des trous ou des traces d’accidents éventuels sur le tablier avant. Sous la voiture, recherchez de la rouille localisée sur des pliures inattendues de la tôle. Une voiture qui a subi un marbre, effectué dans les règles de l’art, est en meilleur état géométrique que sa jumelle d’origine, suite à la remise aux côtes. Ne soyez donc pas effrayé mais plutôt content si le vendeur vous annonce que la voiture a subi un marbre.

DISTRI00

Essayez d’évaluer le niveau de connaissance mécanique de votre vendeur, pour savoir si vous pouvez lui faire confiance, ou s’il faut sortir votre Madone portative dernier cri et s’agenouiller en priant que la concession qui l’entretenait ne l’ait pas trop massacrée, par ignorance ou négligence, comme c’est si souvent le cas.