La boite à air et ses secrets !

Le fameux mythe de la boite à air et des kits admission directe !

Que celui qui n’a jamais pensé à monter un KAD (Kit Admission Directe) sur sa voiture me jette la pierre ! Quel que soit le modèle “sportif” c’est souvent la première chose que l’on fait car rapide, facile et tapageur !

Mais ne vous affolez pas, on se comprend.

Dans cet article je ne vais ni tuer ni encenser les KAD mais juste vous parler de l’admission d’air sur T3 principalement. Le but n’est pas de décrier le système d’origine mais comme bien souvent de chercher à l’optimiser. Je vous rappelle que le compresseur comprime le volume d’air qu’on y admet. Plus d’air il y aura et mieux ce sera. Plus l’air admis sera frais et mieux ce sera aussi.

Passons aux choses sérieuses. Sur nos chères Polo G40 T3, le système d’alimentation en air (comprenant la boite à air) n’est pas des plus efficace. Pourquoi ? Parce que d’une, la prise d’air se fait derrière le phare passager, de deux, la boite à air est munie de restrictions. Et oui, je vois les aficionados du “Full Sock” pâlir 🙂 😉

Commençons par la prise d’air “en face avant”, euh, enfin, derrière le phare comme on peut le voir sur le schéma ci-dessous.

Les pièces 16 et 17 constituent cette prise d’air. et entre cette prise d’air et la boite à air vient se loger la fameuse tubulure en Y. Bien souvent, sur les G40 qu’on trouve à vendre, le capot 17 a disparu, le 16 est cassé ou absent et il ne reste que le tube Y. La pièce 16 englobe l’arrière du phare passager.

Pour que la G40 respire mieux, il faudrait enlever le phare. Et oui c’est logique, pour avoir un beau flux d’air en direct c’est l’idéal. Les puristes diront “oui mais les ingés VW ont du faire un étude de flux”. Soit, mais c’est pas optimal en toute logique. Par ailleurs, il est intéressant de noter que sur bien des G40 le système de prise d’air a été bidouillé ou simplement enlevé à tort ou a raison. La légende populaire va bon train quant à cette admission d’air.

Mais alors quelle est la solution ?

Il n’y en a pas, enfin, il en existe plusieurs on va dire plutôt :
– Le KAD qui remplace la boite a Air dans son ensemble, mais qui a un inconvénient.
– Le filtre sport, qui se monte en lieu et place du filtre dans la boite à air d’origine.
– La modification de la boite à air
– La modification de l’arrivée d’air
On peut mixer ces solutions, par exemple KAD avec arrivée d’air modifiée.

Le Kit Admission Directe

Le principe est simple, exit les caches 16 et 17, exit la boite à air avec son Y. On remplace tout par une filtre sport conique.
Soit vous adaptez le diamètre entre le filtre et le tuyau d’arrivée d’air au compresseur d’origine via une pièce intermédiaire que vous devrez bricoler (comme sur la première photo de cet article).
Soit vous trouvez un kit adapté à la polo G40.
Soit vous achetez un filtre standard, avec une admission CUP à fixer sur le compresseur et un boa entre les deux.
Dans tous les cas le bout de votre filtre devra être fixé au châssis via une patte pour éviter que celui ci ne se balade.

Une grosse admission CUP.

Pour en finir avec le KAD, le gros inconvénient c’est qu’il aspire l’air du compartiment moteur, donc plus ou moins frais … du coups, juste monter un KAD seul n’a que peu d’intérêt car l’idée, pour la performance, est de gaver le moteur d’air frais. Plus d’air … frais.

KAD JabbaSport compartimenté.

Comme on peut le voir sur la photo précédente, une solution est un KAD avec filtre + boa + admi CUP + compartiment pour limiter les effets de la chauffe moteur sur l’air admis et éviter que l’air ambiant du moteur passe dans le filtre. Ce n’est super étanche, super optimum, mais c’est mieux que rien. autre remarque, il manquerai une arrivée d’air frais directement vers le filtre, genre un boa avec une prise d’air qui capterai l’air extérieur …

Encore un montage possible de KAD

Je vous l’ai dit, il n’y a pas une unique solution …

Le filtre sport

Rien de bien méchant, c’est un filtre plissé offrant plus de surface de contact avec l’air donc “freinant” moins l’air englouti par la boite à air. Il se monte en lieu et place du filtre à air habituel et présente l’avantage d’être lavable donc réutilisable. Ça c’est pour les adeptes du “vivons heureux vivons cachés”.

C’est plug & play, ça ne nécessite aucun bidouillage. Facile !

La modification de la boite à air

La ça devient intéressant, enfin pour les bricoleurs. Je m’explique.

Au début de cet article, je vous disais que le système origine n’était pas des plus efficace. On l’a déjà dit, le principe de captation de l’air est plutôt perfectible mais il y a aussi deux petites autres choses déplaisante à priori.

La première, et la plus évidente, est une restriction d’ait dans le tube qui part du capot supérieur de la boite vers le compresseur. Une rondelle plastique réduit le diamètre du tube comme on peut le voir sur la photo suivante :

Avant
Après

Vous l’aurez compris, exit la restriction !

La seconde est plus ou moins discutable, il s’agit des ailettes dans le fond de la boite à air. Elles sont sensé guider le flux, mais la encore c’est une histoire d’interprétation personnelle ou d’appréciation devrais je dire. A vous de voir.

Donc, on a la base, faire sauter cette restriction. si on ajoute un filtre à air sport, on permet au compresseur de recevoir plus d’air ! Bingo. Par contre certain vous diront qu’il faut régler le CO car on modifie l’alimentation en air donc la densité du mélange … Là encore, on laisse ce paramètre à votre appréciation, mais un moteur bien réglé est bien plus performant donc si vous en avez la possibilité, faite le. Dans tous les cas, c’est un critère du Contrôle Technique donc vous serez vite fixé.

Ensuite, Il existe encore une modification possible : modifier l’entrée de la boite à air. La chacun peut imaginer ce qu’il veut, la seule chose à retenir c’est qu’il faut gaver cette boite avec un maximum d’air frais.

De manière courante, on enlève le Y et on ouvre entre les deux conduits au niveau de la boite. Ensuite on bricole une entrée d’air capable de capter l’air frais de dehors (fabrication d’une écope avec Boa, …).

Voici une schéma de principe, qui vaut ce qu’il vaut … En rouge l’écope coté boite à air et en bleu le Boa. C’est à titre indicatif, c’est juste le principe pour illustrer une possibilité parmi tant d’autres.

Voilà, vous en savez un peu plus. Rien de bien méchant, ni des très exclusif.

Par contre, il vous faudra bricoler. Rien n’existe en plug & play à ma connaissance … donc il va falloir mettre les mains dedans.

Pour conclure

N’imaginez pas gagner 300% de puissance avec cela, il s’agit juste de mieux alimenter le moteur en air frais, donc ce n’est que du perfectionnement pour qu’il respire mieux. Dimensionnez généreusement vos bricolages, il faut gaver la boite à air.

Ensuite, comme annoncé, il n’y a pas de solution miracle.

Un KAD compartimenté avec une alimentation en air frais c’est bien, mais ca ronronne fort donc se veut moins discret.

Une boite à air modifiée avec alimentation en air frais, filtre sport, admission CUP c’est tout aussi bien.

Un simple filtre sport en virant la restriction dans le tube qui va au compresseur reste très discret pour les puristes et apporte un mieux.

A vous de choisir, composez votre menu !

Pour en finir, je vous dirai juste que grappiller des améliorations à droite à gauche c’est bien. Mais n’oubliez jamais que la polo G40 est une voiture performante. Donc, améliorer et ne pas entretenir ne sert à rien. Bougies, vidanges, filtres, bobine capteurs, réglages avance, réglages CO, … sont indispensables et prioritaires. Et dernier point, le PY supporte mal les faibles indice d’octane, donc je vous invite à rouler au SP98.
Si déjà vous respectez l’entretien et le carburant de votre G, vous mettez toutes les chances de votre coté pour profiter pleinement de sa puissance initiale.