Le numéro de châssis

Le numéro de série est constitué de 17 lettres et chiffres comme suit (ligne E. sur la carte grise) :

1 – Le WVW signifie Volksagen (VF1 pour Renault, W0L pour Opel, WP0 pour Porsche, …). Les ZZZ qui suivent sont des numéros de remplissage.

2 – 80 correspond au modèle du véhicule, ici la Polo ( 3B = passat, 1J = golf, …). Le Z suivant est aussi un numéro de remplissage.

3 – Correspond à l’année de fabrication :

  • A = 1980
  • B = 1981
  • C = 1982
  • D = 1983
  • E = 1984
  • F = 1985
  • G = 1986
  • H = 1987
  • J = 1988
  • K = 1989
  • L = 1990
  • M = 1991
  • N = 1992
  • P = 1993
  • R = 1994

4 – Ce code est le code usine de production :

  • A = Ingolstadt, Allemagne
  • B = Bruxelles, Belgique
  • C = Taipei, Taiwan
  • D = Bratislava, Slovaquie
  • E = Emden, Allemagne
  • G = Steyr/Graz, Autriche
  • H = Hannovre, Allemagne
  • J = Jakarta, Indonesie
  • K = Karmann, Osnabruck Allemagne
  • L = Leipzig, Allemagne
  • M = Puebla, Mexique
  • N = Neckarsulm, Allemagne
  • P = Mosel, Allemagne
  • R = Martorell, Barcelone, Espagne
  • S = Stuttgart, Allemagne
  • T = Kvasiny, Republic Tchèque
  • U = Uitenhage, Afrique du Sud
  • V = Palmela, Portugal (Westmoreland, PA, USA avant 1988)
  • W = Wolfsburg, Allemagne
  • X = Poznan, Pologne
  • Y = Pamplune, Espagne (usine SEAT)
  • Z = Zuffenhausen, Allemagne
  • 1 = Gyor, Hongrie
  • 2 = Changchun, Chine
  • 4 = Curitiba, Brésil
  • 9 = Taro, Japon

5 – Le numéro de série. Là on ne sait pas vraiment comment ça marche, il serait remis à zéro chaque année mais la grosse question concerne les séries limitées. Cela semble être un numéro de série des polos en général et pas spécifiquement des G40.

Alors comment ca marche pour la série limitée G40 T2 ? Ca reste encore un relatif mystère …

Il semblerait que pour les T2 française les 500 premiers numéros de l’année 1989 aient été réservés aux G40. Qu’en est il de l’Allemagne ?

Numéro de châssis d’une G40 T2 de 1989 tirée à 500 exemplaires en France.
Numéro de châssis d’une GT T2 de 1989.

Pour ce qui est des T3, elles se fondent dans la masse à priori. Mais, tout porte croire que les numéros de série sont effectivement remis à zéro en fin d’année si on en croit les numéros ci-dessous.

Numéro de châssis d’une G40 T3 de 1991.
Numéro de châssis d’une G40 T3 de 1992.